Retour de l'ouigh el Kébir

Sur la piste de Zouar - Un camion Lancia de la TAT.
Au début de mon séjour à Gatroun j'accompagne deux camions de la TAT qui sont chargés de constituer un dépôt de carburant sur la piste de Zouar en vue d'approvisionner le prochain convoi pour le Tchad, je découvre des paysages somptueux, premier arrêt à l'Uigh el Seghir au pied du djebel Domazé, Monsieur Coureau m'explique que l'Uigh el Seghir était le terrain d'aviation de secours de la colonne Leclerc, effectivement l'épave d'un bimoteur portant cocarde tricolore et croix de lorraine est toujours là. Ayant atterri sur le ventre ses hélices sont tordues mais à part cela il a l'air intact, je l'examine rapidement pour voir si le poste radio est toujours là, hélas il a disparu!, néanmoins je repère les magnétos des moteurs, je pense que l'une d'elles fera le bonheur de notre chargeur de batterie qui a beaucoup de mal à démarrer. Mais le temps presse, il faut repartir pour l'Ouigh el kebir. Je reviendrai avec Kepchi ou Salah pour récupérer une magnéto..
L'occasion me sera donnée quelques jours plus tard, un vol de chameaux a eu lieu à Tidjéri, j'accompagne les militaires, les traces se dirigent vers le sud-ouest puis vers l'ouest, nous les suivrons pendant trop longtemps et il faudra aller jusqu'àAnaï pour faire de l'eau, le bout du monde! Le retour sera long, je ne pourrais pas aller à l'Uigh el Seghir.
Deux mois plus tard nouveau vol de chameaux, cette fois les traces mènent vers l'est nous traversons les montagnes qui font suite au djebel Banghenimo, au loin apparaissent de nouvelles montagnes avec des paysages lunaires, c'est fabuleux les couleurs changent constamment comme dans une série de Monnet, pour la première fois j'entends parler d'un endroit bizarre que les militaires appellent Ouaou en Namous et où l'eau est difficile à trouver. Je ne réalise pas à travers les explications de Kepchi qu'il s'agit du cratère d'un volcan. Mais je ne veux pas recommencer l'aventure d'Anaï, d'ailleurs ,nous avons perdu les traces depuis longtemps et puis cette fois je veux récupérer ma magnéto, nous faisons donc demi- tour. Je ne verrai pas le Namous, aujourd'hui je le regrette.
Je n'aurai plus l'occasion de revenir dans la région de Tidjéri, pourtant j'aurais aimé aller à Toummo et peut être pousser jusqu'à Madama.( premier poste du Niger)

Gatroun - Retour de patrouille



Djebel Domazé -Montagne isolée à sommet tronqué située à proximité de l'Ouigh el Seghir. Pendant la guerre, les Italiens y avaient installé un poste d'observation, mais selon un Chauffeur de la TAT ils auraient été surpris et capturés avant de pouvoir donner l'alerte.