Oubari - caravane dans le Wadi el Agial

  • Wadi el Agial - Caravane avec la Messak en arrière plan.

Messak - Composé de la messak Setafet au nord et de la messak Mellet au sud, ce sont d'immenses plateaux en fer à cheval qui enserrent l'Èdeyen de Mourzouk. Ce gigantesque massif dunaire, selon les géographes, repose sur une cuvette occupée autrefois par un lac alimenté par les rivières qui coulaient depuis le plateau.
C'est dans ces oueds encaissés de la Messak que l'on retrouve de très belles gravures rupestres ( oued mathendous).
Ces milliers de gravures que l'on peut classer par périodes et dont les plus anciennes remontent à10000 ans avant JC constituent un gigantesque patrimoine pour l'humanité toute entière. Mais ce trésor est sérieusement menacé d'une part par l'afflux des touristes et d'autre part par les recherches pétrolières. Effectivement le gouvernement Libyen a accordé plusieurs permis d'exploitation d'hydrocarbures dans le bassin de Mourzouk, les études sismiques ont commencé en 1991, un gisement d'huile a été découvert au centre du messak Settafet ( il a été nommé " éléphant field " à cause de sa proximité avec une peinture représentant un éléphant) ses réserves ont été évaluées à un certain nombre de millions de barils. Mais des dégâts auraient déjà été causés ( parois d'oued comportant des gravures, abîmées par les bulldozers), en tant qu'ancien spécialiste de recherches pétrolières je sais que les forages de puits de pétrole ne sont pas sans danger pour l'environnement, je sais également qu'un bassin géologique contient plusieurs champs pétroliers et l'Edeyen, terra incognita en 1950, risque rapidement de se trouver hérissé de derricks et de torchères. Espérons que les Libyens sauront canaliser et encadrer les touristes que les Compagnies pétrolières sauront sauvegarder les merveilleux trésors de la préhistoire.
Par contre c'est dans les dunes que l'on trouve toutes sortes d'objets, bifaces, pointes de flèches qui devaient servir aux hommes préhistoriques à chasser( éléphants, girafes etc. ).